Cabeçalho da página

Chine - Brésil: je t’aime, moi non plus

Pierre Salama

Resumo

Le succès économique de la Chine faitil le malheur économique du Brésil, ou bien faut-il chercher ailleurs les causes de la détresse dans laquelle s’enfonce aujourd’hui le Brésil? fait penser à la «maladie hollandaise». La voie pour sortir du piège rentier est étroite mais elle existe. Les gouvernements brésiliens ont préféré ne pas l’emprunter, persuadés que la hausse du cours des matières premières allait se poursuivre et qu’elle permettrait, sans faire des réformes structurelles de mener une politique visant à réduire les inégalités salariales, de diminuer la pauvreté en laissant les 1% les plus riches s’enrichir davantage, sans se préoccuper de la perte compétitivité. Les relations asymétriques, croissantes, avec la Chine ont permis la crise mais ne l’ont pas créée.


Texto completo:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.5801/ncn.v19i1.3390

Flag Counter

Print ISSN: 1516-6481 – Eletrônica ISSN: 2179-7536